Couverture Bullet Journal
Dans mon atelier

Je me lance dans le Bullet Journal ou Bujo

Le « Bullet Journal » ou « Bujo » pour les intimes est un carnet pratique à la croisée de l’agenda, la To-do-list et le journal intime. Ce système d’organisation a été mis au point par le designer new-yorkais Ryder Caroll. Visuel, pratique, adaptable et personnalisable, le Bujo s’organise autour de différentes entrées : un index pour s’y retrouver, des plannings annuels, mensuels ou hebdomadaire, des listes à puces, des pages avec des suivis ou encore des pages thématiques (lectures, films, gratitudes, compte-rendus, idées…) On le construit au fur et à mesure de ses besoins. Au début seuls un carnet et un crayon suffisent !

Un premier essai mitigé

Il y a quelques années, plusieurs blogueuses que je suivais occasionnellement se sont lancées dans le Bullet Journal. Cela m’avait attirée car j’ai plein de carnets, j’aime noter tout un tas de choses et je fais sans cesse des to-do lists pour essayer de m’organiser, être plus performante et contrer un peu ma procrastination. Mais je le fais sur plein de supports et au final, je ne sais plus où est quoi, sans parler des listes perdues !

Du coup, le Bullet Journal me paraissait un outil bien pratique mais en même temps un peu intimidant car les exemples que j’avais vus étaient très soignés, bien décorés. Comme je ne sais pas dessiner, que j’ai une écriture un peu brouillonne et que je n’avais pas envie de passer des heures à décorer ce qui était un outil censé être pratique avant tout, j’avais fait une version très simplifiée dans un simple carnet à carreaux.

Comme vous pouvez le voir, cela se résumait à une tentative de tracking de certaines habitudes (la méditation déjà, je vous avais bien dit que j’en étais pas à ma première Expérience M) et une to-do list du mois.

Je le faisais de manière occasionnelle mais sans plus. Souvent j’oubliais de noter mes suivis et je ne cochais pas toujours grand chose sur mes listes de tâches (hormis ce qui relevait de l’opérationnel incontournable comme acheter un cadeau d’anniversaire, envoyer un papier obligatoire, faire une réparation urgente…)

Avec le recul, je pense qu’il n’y avait pas assez de positif dans ce carnet. Cela me déprimait plutôt de voir que je ne tenais jamais mes objectifs même en visant petit et de reporter indéfiniment certaines tâches. Je crois aussi que le côté visuellement agréable, n’est finalement pas une fioriture pour blogueuses créatives comme je le pensais un peu au début. Il participe aussi à l’envie d’être régulière et à l’état d’esprit du moment.

Acheter un bullet journal tout fait ?

Pour cette année 2021, j’avais envie de profiter du temps libre dont je dispose un peu plus avec la crise sanitaire, pour tester et essayer différents projets. Du coup, j’ai repensé au Bujo pour m’aider à m’organiser et suivre ces projets dans le temps (et aussi pour garder une trace de ce que je fais car j’ai souvent tendance à sous-estimer ce qui est accompli et à me focaliser sur ce qui n’est pas fait).

Je me suis dit qu’en achetant un Bullet Journal déjà mis en forme, ce serait plus simple pour moi. Pas de temps perdu pour la décoration, juste à le remplir régulièrement. En plus, il y avait plusieurs agendas – Bujo qui me plaisaient bien. J’ai finalement choisi « Mon année eco-friendly, le bullet journal qui mêle organisation, créativité et écologie ».

J’aime bien :

  • son univers graphique
  • les pages de trackers et semainiers déjà tout prêts
  • les petites astuces écologiques présentées tout au long du journal et les focus thématiques par saison

Mais au bout de deux mois d’utilisation, j’ai aussi vu ses limites pour moi :

  • j’ai envie d’y noter toutes sortes de choses de différentes natures (tâches à faire, fiertés, gratitudes….) et du coup les cases du semainier ne sont pas assez grandes. J’aimerais avoir plusieurs plannings par thématiques.
  • finalement, on perd un peu la liberté du Bujo qui est de créer des pages au fil de ses envies/besoins car tout est organisé et imprimé
  • petit détail dont je n’avais pas pris conscience au départ mais que je trouve gênant à l’utilisation, il ne s’ouvre pas bien à plat ce qui rend l’écriture difficile à certains endroits des pages

Alors je me suis dit que le mieux était de racheter des nouveaux carnets pour refaire une tentative personnalisée.

2 nouvelles tentatives de Bullet Journal

Je vous ai pourtant dit que j’avais souvent peu de discipline pour suivre les projets au long cours alors pourquoi partir sur deux Bujos plutôt qu’un seul puisque le but est normalement de tout rassembler au même endroit ?

En fait, j’ai envie d’en faire un peu général avec mes envies de l’année, différents projets, lectures, citations positives, gratitudes, bilans mensuels. Pour celui-ci, j’ai craqué sur un kit en promotion avec un bullet journal à petits points (ce qui permet de donner des repères mais d’être visuellement discret) et d’un petit guide d’accompagnement de Karolina du blog journalingaddict.fr (sur lequel vous trouverez aussi plein d’idées)

J’ai également décidé d’acheter un carnet tout simple à spirales pour faire une sorte de Bujo dédiée à l’expérience M. Je n’avais pas envie que ce soit trop noyé dans un Bullet Général. Je souhaitais avoir au même endroit toutes les idées, suivis et explorations autour de cette expérience. J’ai prévu d’y faire le collage intuitif du mois, des notes rapides autour de mes méditations, d’y noter des réflexions inspirantes, des idées créatives ou d’articles pour le blog.

A voir tout de même si dans le temps, je ne trouve pas cela trop chronophage de gérer deux carnets distincts. Surtout que je pense garder celui que j’ai acheté pour y noter les tâches à faire au quotidien.

Une semaine de rencontres et interviews inspirantes autour du Bujo

Par la magie d’Internet et des réseaux sociaux (ou plutôt du petit diablotin qui nous invite à scroller, cliquer sur des contenus similaires et passer des heures sur Internet alors qu’on avait juste prévu une petite pause détente de 10 minutes), je suis tombée sur le blog CréaBujo et j’ai vu que son auteur organisait une semaine de conférences gratuites en ligne autour de la thématique du Bujo et du développement personnel. Meilleure organisation et mieux-être, deux thèmes qui ne pouvaient que m’attirer ! Alors je me suis inscrite et cela démarre le 16 mars 2021 ! Je pense que je vais y glaner quelques précieux conseils pour tirer parti de mes nouveaux journaux.

Si cela vous intéresse, aussi vous pouvez vous inscrire gratuitement ici.

Je vous donne rendez-vous dans quelques mois pour faire mon bilan d’utilisations du Bullet Journal. Ce nouvel essai sera-t-il concluant ? Promis, quel que soit le résultat je vous dirais si je suis toujours in love avec mon Bujo ou si au contraire nous avons décidé de nous séparer d’un commun accord (ou plutôt accord unilatéral avec moi-même).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *