Expérience M

M1 – Lâcher ses attentes

Et voilà nous y sommes. Après avoir plusieurs semaines de réflexion autour de ce projet, je me lance ! Tout n’est pas encore bien calé dans ma tête mais si j’attends que les conditions soient idéales, je ne démarrerai jamais !

La thématique de ce mois de février

Pour ce premier mois, j’ai choisi pour thématique de lâcher mes attentes. C’est un peu paradoxal car si je me suis lancée dans l’expérience aiMe, c’est bien parce que j’espère avoir quelques résultats au final et notamment de me sentir plus épanouie ou heureuse. Souvent dans les ouvrages de méditation, on nous présente tous les bienfaits de la pratique pour nous inciter à pratiquer régulièrement. Et c’est pour moi une source de motivation surtout pour les jours où j’ai moins envie.

Cependant, vouloir arriver à un résultat précis, peut être contre-productif en nous décourageant si on n’atteint pas nos objectifs mais surtout en nous empêchant de voir tout ce qu’il y a sur le chemin et qui ne correspond pas à nos attentes. Je pense que toute la sagesse de la méditation est plutôt de nous inviter à accueillir ce qui est là, instant après instant, jour après jour, même si cela ne correspond pas aux plans de notre mental ou égo.

Pratiquer quel que soit le résultat

J’ai envie de voir cette expérience comme un voyage dont je connais pas encore l’itinéraire. D’en explorer tous les paysages même si ils ne correspondent pas à la carte postale de mes rêves. C’est joliment dit sur le papier, à voir ce que cela donnera en réalité. Mais en tout cas, c’est l’intention que je veux me rappeler tout au long de l’année.

« Ne cherchez pas à obtenir l’oscar de la pleine conscience, mais essayez plutôt de vous appliquer à lâcher prise. Souvenez-vous que, si vous remportiez un tel prix, vous ne vous sentiriez ni plus heureux, ni meilleur, ni plus en sécurité. […] Acceptez que la pleine conscience puisse ou non vous apporter des bénéfices, pratiquez régulièrement et les effets se feront sentir. Pour que les fleurs s’épanouissent, on n’a pas besoin d’ouvrir les boutons. Ayez confiance, tout arrivera à point. » nous rappellent Michael Sainclair et Josie Seydel dans « Méditer en pleine conscience ».

Lâcher l’idéal de la fille zen, cool et souriante

Là honnêtement ça va être plus dur car il me plaît bien quand même cet idéal. Et pourtant même les méditants les plus aguerris le disent, ils ressentent toujours eux aussi de la tristesse, de la la colère, de l’impatience, de l’agacement ... car il y a toujours des évènements de la vie qui nous bouleversent et des petits agacements du quotidien. Simplement, ils les accueillent et apprennent à ne pas se laisser emporter par tout le discours qui accompagne ces émotions négatives.

Dans son livre « Pas Sage », Marianne Leenart une jeune trentenaire qui s’est vraiment investie dans une pratique plus intensive de la méditation nous raconte avec humour les hauts et les bas de son parcours entre extase et lessive avec ses doutes, ses retours en arrière, ses ajustements

Et elle nous prévient dès le départ : « Je voulais vous rassurer. Contrairement à nos idées reçues sur la zenitude, les turbulences font partie du voyage intérieur (et de la vie) »

Moi-même, mes proches m’ont parfois demandé après un week-end de retraite ou plusieurs pratiques régulières « Alors, t’es zen maintenant ? » et c’est toujours un peu frustrant de répondre que, non, tout n’a pas changé d’un coup de baguette magique (même si j’aimerais beaucoup).

Être bienveillant avec soi-même

La méditation ne doit pas être une lutte contre soi-même. Souvent quand on commence à méditer ou à s’intéresser au développement personnel, on a envie de devenir une meilleure version de soi-même, d’évoluer pour avancer dans sa vie, de ne plus avoir toutes ces petites zones d’ombre qu’on n’aime pas.

Alors qu’encore une fois, tout l’enjeu est de réussir à s’accueillir tel que l’on est maintenant avec notre lumière mais aussi nos poussières sous le tapis.

Les lectures qui m’accompagneront ce mois-ci :

  • « Après l’extase, la lessive » de Jack Kornfield
  • « L’art d’échouer » d’Elisabeth Day
  • « L’apprentissage de l’imperfection «  de Tal Ben Shahar

Les pratiques créatives

  • une page d’Art Journal sur le thème « Lâcher ses attentes»
  • une page de citations /courts textes inspirants en lien avec mon thème à relire son modération
  • les collages intuitifs du matin pour guider ma journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *